Les conseils de quartier réclament des liens sécuritaires sous les viaducs

Viaduc de la 18e Rue

Le viaduc de la 18e est le lien naturel entre le pôle médical et le pôle commercial de Limoilou.

Les conseils de quartier de Maizerets et Lairet réclament des mesures d’urgence pour assurer la sécurité des cyclistes sous les viaducs.

Lors de sa dernière assemblée, le 13 mai dernier, le Conseil de quartier de Maizerets a adopté une résolution appelant la Ville et l’Arrondissement à « examiner la circulation sécuritaire des cyclistes sous les viaducs du chemin de la Canardière et de la 18e Rue ». En attendant la mise en place de mesures adéquates, il demande que la circulation des vélos sur les trottoirs, sous les viaducs, soit autorisée « comme solution temporaire d’urgence ».

Viaduc_Canardiere

Le viaduc du Chemin de la Canardière offre un lien rapide vers le centre-ville de Québec.

Même s’ils partagent plusieurs infrastructures, les quartiers du Grand Limoilou sont morcelés par le chemin de fer, qui isole Maizerets et une partie de Lairet. La sécurité des cyclistes sous les viaducs est donc la clé d’une politique de mobilité durable efficace.

Sur les trois que compte Maizerets, un seul, celui de la 22e Rue, est bordé par une bande cyclable. Mais contrairement à la 18e Rue et au Chemin de la Canardière, qui mènent au cœur de Maizerets, la 22e prend fin au boulevard Henri-Bourassa, qu’il faut emprunter pour rejoindre… la 18e.

Viaduc_22e

Le viaduc de la 22e Rue est doté d’une bande cyclable dans chaque direction.

Le viaduc « cyclable » de la 22e vaut-il le détour ? Des comptages, effectués simultanément aux coins de la 18e et de la 22e (à la hauteur du boulevard Henri-Bourassa), indiquent que 39% des cyclistes le croient. La grande majorité (61%) continue toutefois de transiter par la 18e, quitte à rouler sur le trottoir. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’un lien direct et utilitaire, alors que la 22e représente un détour d’un kilomètre… et plusieurs intersections.

Le Conseil de quartier a raison. Pour encourager la mobilité durable, on doit sécuriser les axes de transit, ce qui commence par l’aménagement de corridors cyclables sous l’ensemble des viaducs.

Lairet emboîte le pas

Viaduc_4e

Malgré la présence d’une bande cyclable, on roule sur le trottoir sur la 4e Avenue.

Le Conseil de quartier de Lairet a fait écho à cette démarche en réclamant l’examen de la circulation sécuritaire sous les viaducs de son territoire. Le quartier compte cinq viaducs dont deux, ceux de la 22e Rue et de la 18e Rue, font la jonction avec Maizerets. Les trois autres traversent le chemin de fer à la hauteur de l’Avenue du Colisée, de la 1re Avenue et de la 4e Avenue.

À l’instar du viaduc de la 22e, celui de la 4e Avenue est bordé par une bande cyclable de chaque côté. Malgré cela, lors de notre prise de photos, un vélo sur deux circulait sur le trottoir. « Parce que la pente est plus douce », nous confie un cycliste. Lorsqu’on est son propre moteur, chaque coup de pédale compte !

Viaduc de la 1re Avenue

Un cycliste circule sur la voie réservée sous le viaduc de la 1re Avenue.

C’est une autre affaire sous le viaduc de la 1re Avenue (l’artère commerciale de Lairet) qui ne compte pas de trottoirs surélevés. En l’absence de bandes cyclables, les cyclistes circulent généralement sur la voie réservée aux autobus. Un choix courageux, surtout depuis l’installation d’un muret qui empêche de monter sur le trottoir en cas de pépin.

Sous le viaduc de l’Avenue du Colisée, on préfère passer sur le trottoir, sans doute parce qu’il se situe dans l’angle de la piste cyclable d’ExpoCité, dont il constitue en quelque sorte la continuité. Ce n’est toujours pas permis. Mais si ce devait l’être, espérons que la Ville mettra en place une signalisation adéquate, comme on l’a fait à Montréal.

Viaduc de l'Avenue du Colisee

Le viaduc de l’Avenue du Colisée qui relie Lairet à la piste cyclable d’ExpoCité.

Rappelons que le 28 avril dernier, une jeune cycliste montréalaise est morte après avoir été happée par un fardier sous un viaduc. Son décès a incité les autorités à installer des panneaux invitant les vélos à rouler sur le trottoir aux endroits dangereux. Une mesure préventive qu’on devrait mettre en place en attendant des actions plus concrètes.

Une réflexion sur “Les conseils de quartier réclament des liens sécuritaires sous les viaducs

  1. Les plus gros trous sur l’avenue du Colisée sous le viaduc de l’Autoroute Félix-Leclerc ont été réparé……….côté est. À quand le côté ouest????

Les commentaires sont fermés.