Côte à Gignac, côte à vélos ?

Gignac

Pourquoi ne pas aménager une bande cyclable dans la Côte à Gignac ?

La côte à Gignac est fraîchement asphaltée. Pourquoi ne pas en profiter pour peindre une bande cyclable afin de faciliter l’ascension entre la voie cyclable de la promenade Samuel-De-Champlain et celle du chemin St-Louis ?

Pour les cyclistes qui arrivent de l’est, c’est le lien le plus direct pour rejoindre la chaussée désignée de l’avenue Charles-Huot, qui mène au campus de l’Université Laval. Contrairement à la côte de Sillery, son dénivelé est modeste, ce qui en fait une candidate idéale pour l’aménagement d’un lien cyclable entre le littoral et le haut de la falaise. Qui plus est, c’est une des côtes les moins achalandées et des moins polluées de Québec.

Certes, il n’est peut-être pas possible d’aménager une bande cyclable des deux côtés de la rue, du moins pas sur tout son parcours, qui rétréci dans l’avant-dernier coude, mais la cohabitation des vélos et des voitures est rarement problématique sur une pente descendante, où ils évoluent à des vitesses similaires. C’est différent dans les montées où les cyclistes sont beaucoup plus lents et on besoin de plus d’espace.

Rappelons que le plan d’action du Plan directeur du réseau cyclable (PDRC) de 2008 proposait l’aménagement d’une chaussée désignée sur la côte à Gignac, ce qui n’a jamais été fait. Cependant, pour les raisons évoquées ci-dessus, l’implantation d’une bande cyclable du côté est (pour faciliter l’ascension des cyclistes) serait beaucoup plus appréciée.

Une réflexion sur “Côte à Gignac, côte à vélos ?

Les commentaires sont fermés.