Vélorution dans la basse-ville

Départ de la masse critique.

Départ de la masse critique, place de l’Université-du-Québec, dans St-Roch.

Une cinquantaine de cyclistes ont défilé dans les rues de la Vieille-Capitale pour revendiquer un meilleur partage de la rue. Cette 2e masse critique à Québec, la première dans la basse-ville, s’est élancée de la place de l’Université-du-Québec, dans St-Roch, avant de se diriger vers Limoilou en empruntant le boul. Charest puis la 3e Avenue en passant par le pont Dorchester.

Les « vélorutionnaires » ont ensuite bifurqué sur le chemin de la Canardière et se sont dirigés vers Maizerets avant de remonter la 18e Rue jusqu’au boul. Wilfrid-Hamel, puis de boucler la boucle en passant par Marie-de-l’Incarnation, St-Vallier O. et le boul. Charest.

Plusieurs de ces artères figurent parmi les moins accueillantes pour les vélos. Rappelons que les conseils de quartier réclament depuis plus d’un an la sécurisation des viaducs empruntés par les manifestants. Velurbanisme.com, appuyé par 3 conseils de quartier, a d’ailleurs déposé un projet de road diet sur la 18e Rue, entre l’Hôpital de l’Enfant-Jésus et les commerces de la 3e Avenue, alors que le document de synthèse « Compléter le réseau cyclable pour la qualité de vie et le développement commerciale du Vieux-Limoilou » du Conseil de quartier du Vieux-Limoilou demande que la Ville de Québec aménage une piste cyclable sur le chemin de la Canardière.

Voici quelques images de la masse critique du 29 mai. Pour connaitre le lieu et la date du prochain événement, rendez-vous sur la page du groupe Critical Mass Québec.

2 réflexions sur “Vélorution dans la basse-ville

Les commentaires sont fermés.