Centres commerciaux : pédaler pour magasiner

Support à vélo design, Fleur de Lys

Support à vélo design, Fleur de Lys

Ce sont les symboles du consumérisme et du tout-à-l’auto. Les centres commerciaux sont nés avec la voiture et mourrons peut-être avec elle. Pourtant, pour peu qu’on ose faire autrement, la tournée des boutiques peut se transformer en agréable balade à vélo.

Après tout, presque tous les centres commerciaux sont bordés de voies cyclables. Les Galeries de la Capitale sont accessibles par la piste cyclable du boulevard Lebourgneuf, Laurier et Place Ste-Foy sont pris en sandwich entre la bande cyclable du boul. Hochelaga et celle du boul. Laurier, les Promenades Beauport sont enchâssées entre les pistes cyclables de la rue Clémenceau et de l’avenue du Bourg-Royal, et Place Fleur de Lys est à quelques coups de pédale de la rivière St-Charles et bientôt, on l’espère, d’une piste cyclo-piétonne sur le boul. Wilfrid-Hamel.

Mais une fois qu’on a franchi leurs énormes stationnement, encore faut-il trouver un support à vélos. À cette enseigne, Vélo Québec recommande une capacité de 1 vélo par 500 m² (en guise de comparaison, les centres d’achat de Québec peuvent accueillir entre 24 et 28 voitures par 500 m²). Si on considère qu’un support peut contenir jusqu’à 12 vélos, Place Laurier – qui se targue d’être le plus grand centre commercial de l’Est du Canada – n’aurait besoin que de 19 racks pour passer le test ! C’est toutefois loin d’être le cas.

Velurbanisme.com a voulu savoir quels centres commerciaux étaient les plus vélosympathiques. Pour ce faire, nous avons comparé les capacités référencées sur la carte des supports à vélos à leur superficie. Le tableau 1 ci-dessous résume leur performance.

Bulletin des centres commerciaux

Support sous-terrain, en face du poste de sécurité, Place Ste-Foy

Support sous-terrain, en face du poste de sécurité, Place Ste-Foy

Avec une capacité de 0,79 vélo par 500 m², Place Ste-Foy est celui qui offre le plus d’espace. Étant donné la proximité de l’université, c’est à la fois une solution et une opportunité. Une solution au problème de stationnement, particulièrement criant à cause des étudiants qui y garent leur auto, et une opportunité, parce que les jeunes sont de plus en plus nombreux à faire leurs courses à bicyclette, surtout depuis que la Coop Roue-Libre a lancé son service de prêt de vélo gratuit. Ajoutons que, pour contrer le vol, on a installé des supports dans le stationnement sous-terrain, juste en face du poste de sécurité. Il manque cependant 26 places (2 gros racks) pour atteindre la norme de Vélo Québec. À ce titre, l’installation de quelques supports sur l’esplanade de la maison Simons, face au boulevard Laurier, serait une excellente façon d’affirmer la place du vélo. Pour ces raisons, Place Ste-Foy se mérite la meilleure note : A-

Tableau 1 : Capacité des supports à vélos des centres commerciaux de Québec*
Centre commercial Superficie (m²) Espaces commerciaux Supports à vélos Capacité totale Capacité/ 500 m²
Place Ste-Foy 59 782 117 10 94 0,79
Laurier Québec 110 709 241 7 80 0,36
Fleur de Lys 79 671 200 8 48 0,30
Promenades Beauport 67 355 142 4 27 0,20
Galeries de la Capitale 138 983 280 7 40 0,14

Même s’il arrive troisième en terme de capacité, Place Fleur de Lys est le complexe qui en fait le plus pour que les cyclistes se sentent les bienvenues. Depuis qu’on a sacrifié quelques espaces de stationnement pour installer des supports ingénieux, au style contemporain, on voit bien qu’on cherche à nous séduire ! Ceci dit, avec une capacité de 0,30 vélo par 500 m², on est loin de la norme prescrite par Vélo Québec. On a d’ailleurs oublié d’en installer en face du Sports Experts où les vélos sont pourtant nombreux. B+

Avec 0,36 vélo par 500 m², Laurier fait un peu mieux. Cependant, ses supports à vélos sont moins invitants et mieux cachés. Les rénovations en façade expliquent-elles cela ? À tout le moins, on espère que la situation s’améliorera après les travaux, notamment du côté du boul. Laurier où nous avons répertorié un seul rack à vélos. Fort heureusement, c’est beaucoup mieux du côté nord, en face de la librairie Renaud-Bray. B

Aux Promenades Beauport, il n’y a pas que la déco qui évoque les années ’80. Situées au cœur d’un quartier résidentiel et desservies par deux pistes cyclables, elles devraient faire la part belle aux vélos. C’est loin d’être le cas. À 0,20 place par 500 m², les Promenades Beauport sont complices… de l’auto. C

Considérant l’attrait du Méga Parc et du théâtre IMAX auprès des ados, on s’attendrait à ce que les Galeries de la Capitale fassent un effort pour accommoder cette clientèle qui, faut-il le rappeler, n’a pas de permis de conduire. Tant s’en faut ! Avec 0,14 espace par 500 m², c’est le mauvais élève de la classe. Pire, l’aile sud, où se trouvent les manèges, est la seule où il n’y a aucun rack à vélos. E

* Nous avons tenté de répertorier tous les supports à vélo se trouvant autour des principaux centres commerciaux de Québec. Ceci dit, il se peut que certains nous aient échappé. Si c’est le cas, vous pouvez compléter la carte suivant la marche à suivre sur cette page.

6 réflexions sur “Centres commerciaux : pédaler pour magasiner

  1. Qu’il y ait des supports à vélo dans le stationnement est une bonne chose, mais je ne fais aucunement confiance à ces espaces du point de vue de la sécurité. Personnellement, j’aimerais bien que les centres commerciaux possèdent quelques espaces sécurisés, par exemple des casiers. Je serais prêt à payer pour ce service.

    • Vous soulevez un point important. La crainte de se faire voler son vélo est un frein important aux déplacements actifs. Pour cette raison, je pense qu’il faut saluer l’installation de supports à vélos en face du poste de sécurité de Place Ste-Foy. On espère que d’autres centres commerciaux vont emboîter le pas !

  2. Il y a tellement de gens au support à vélo du Métro place Ste-Foy qu’il faut parfois attendre que quelqu’un sorte pour pouvoir aller prendre la seule place libre. Est-il possible de transmettre votre constat à la direction des différents centres? Je suis sure que Place Ste-Foy ferait le dernier petit effort pour se démarquer avec un A+! Dans le même ordre d’idée, il y a le « bike to shop » day en Californie organisé par Janet Lafleur http://biketoshopday.com/ qui pourrait éventuellement étendre la sensibilisation aux plus petits commerces (vélo + achat local = génial) si on l’appliquait à Québec et les encourager à faire cet investissement au fil des ans.

    • Merci pour cette information ! Je ne savais pas qu’il existait un « Bike to Shop Day ». C’est quelque chose qu’on pourrait mettre en place à Québec dans le cadre du mois du vélo.

  3. le carrefour charlesbourg est bien desservi par plusieur suport a velo l’abrité de la pluie

    • Bon point ! Je n’ai pas fait les plus petits centres commerciaux, car il y en a plus d’une cinquantaines dans la région de Québec… mais le Carrefour Charlesbourg est en effet un centre de taille moyenne qui se compare agréablement bien aux plus gros en terme de mobilier pour les vélos.

Les commentaires sont fermés.