Rivière St-Charles : du ski de fond, oui mais…

La piste cyclable de la rivière St-Charles était impraticable, en février 2015.

La piste cyclable de la rivière St-Charles, en février 2015.

Il y a quelques semaines, on apprenait que le sentier de la rivière St-Charles serait transformée en piste de ski de fond sur un peu plus de 8 km, entre le parc d’Iberville et la passerelle de l’Aqueduc. Pour les skieurs, c’est certainement une bonne nouvelle ! Pour les cyclistes par contre, c’est tout une rebuffade.

Cela fait plusieurs années que les cyclistes nordiques réclament le déneigement des voies cyclables… et celle de la rivière St-Charles figure en tête de liste !

Dans son document de 2014 intitulé « Réflexions et propositions pour le vélo d’hiver à Québec », le Conseil de quartier de Maizerets recommandait que la piste cyclable soit déneigée d’un côté de la rivière. Même son de cloche de la part du Conseil de quartier du Vieux-Limoilou qui, l’année suivante, proposait qu’elle soit déblayée ou damée pour permettre aux cyclistes de sortir du quartier sans avoir à traverser l’autoroute Laurentienne (voir ce document).

Pour favoriser le transport actif, la Table de concertation vélo recommande d’ailleurs l’aménagement de 4 axes 4 saisons. Si, en Haute-Ville, les cyclistes peuvent se tourner vers le vélo-boulevard, dans la Basse-Ville, la piste de la rivière St-Charles est l’épine dorsale du réseau cyclable. Il est donc essentiel qu’elle soit ouverte hiver comme été.

Déception chez les cyclistes nordiques

Sur la page Facebook du groupe L’hiver à vélo, à Québec, la déception est grande. Si d’aucuns reconnaissent leur amour des sports de glisse, tous auraient préféré qu’on prenne en compte les besoins des cyclistes utilitaires : « J’étais contente quand j’ai appris que je pourrais faire du ski de fond, mais j’aurais aussi aimé emprunter la piste à vélo ! Ça serait l’fun qu’ils déneigent la piste cyclable pour les marcheurs et cyclistes », confie Julie Gouin, membre active du groupe.

« Je ne perds pas espoir d’un déneigement pour les cyclistes à cause de l’aménagement pour skieurs… c’est bien assez large pour les deux » renchérie Caroline Sigouin, une Abitibienne qui roule 2 roues 4 saisons depuis son arrivée à Québec, il y a 3 ans.

Ski de fond Riviere St-Charles

Selon la Société de la rivière St-Charles, la piste cyclable sera réservée aux marcheurs et le sentier pédestre au ski de fond.

Concilier les usages

Au lieu d’opposer cyclistes et skieurs, le projet de la Société de la rivière St-Charles devrait être l’occasion de concilier les usages. Si on ne veut pas que la piste de ski de fond (qui est un sentier pédestre en été) soit défoncée par les traces de pas, on devra s’assurer que la piste cyclable (qui devient le sentier de marche en hiver) soit plus confortable pour les promeneurs.

La meilleure façon d’y parvenir est de ne laisser qu’une mince couche de neige, comme on le fait déjà au parc Victoria, pour qu’on puisse y marcher sans risquer de se fouler une cheville. Ce faisant, on s’assure qu’elle soit plus attrayante pour les marcheurs et les joggeurs qui ne seront pas tentés d’emprunter la piste de ski de fond. Dans la foulée, on permet aux cyclistes d’y rouler sans danger, car une mince couche de neige favorise l’adhésion et limite la formation de glace.

Comme le souligne Vélo Québec dans un avis technique préparé pour la Ville de Québec, cette pratique accélère la fonte de la neige résiduelle par temps doux et rend la chaussée moins glissante par temps froid, tout en limitant le besoin d’épandage d’abrasifs ou de fondants… ce qui, dans un milieu naturel fragile comme les berges de la rivière St-Charles, doit être pris en considération.

Une réflexion sur “Rivière St-Charles : du ski de fond, oui mais…

  1. La ville de Quebec c’est construite le long de la riviere comme voie de transport une fonction qui doit etre consrever en plus de l’activité sportive du ski ou patin sur glace le déplacement actif velo et marche 4 saison doive etre une priorité pour la ville

Les commentaires sont fermés.