Parc Victoria : au cœur du réseau blanc

Les sentiers du parc Victoria sont très bien entretenus en hiver.

Les sentiers du parc Victoria sont très bien entretenus en hiver.

Passées les premières neiges, le parc Victoria devient le centre névralgique du réseau cyclable de la Basse-Ville. Comme la piste de la rivière St-Charles n’est pas déneigée, c’est le meilleur chemin pour circuler d’un quartier à l’autre.

Ses sentiers, toujours bien entretenus, permettent de rouler de Limoilou à St-Sauveur sans s’égarer dans les sens uniques de St-Roch (voir la carte du réseau blanc).

Depuis qu’on a construit la passerelle de la rue Bourdages (qui sera rebaptisée « passerelle des Trois-Sœurs » au printemps), il est également possible de faire le trajet entre Vanier et St-Sauveur par les sentiers du parc Victoria.

À partir de la 3e Avenue, dans Limoilou, on emprunte le pont Dorchester puis le sentier du parc de la Jeunesse. De là, on rejoint la passerelle Adrien-Pouliot qui enjambe l’autoroute Laurentienne, entre la Rothmans et la centrale de police. Une fois dans le parc Victoria, on longe le stade de baseball pour aboutir dans le stationnement du Centre de formation professionnelle Wilbrod-Bherer d’où part un autre sentier.

Dans St-Sauveur, ce sentier rejoint l’avenue Simon-Napoléon-Parent, la rue Chevrière et la rue St-Mathias (à côté de la petite chapelle). Comme ces rues sont relativement tranquilles, c’est le chemin idéal pour rejoindre la côte de la Pente-Douce, puis le vélo-boulevard Père-Marquette en Haute-Ville.