St-Roch et Limoilou se réjouissent du nouveau lien cyclable

3e Avenue Projet prioritaire de la Vision des deplacements a velo

Des bandes cyclables seront ajoutées de chaque côté de la 3e Avenue.

Les conseils de quartier de St-Roch et de Limoilou se réjouissent de la décision de la Ville de Québec d’implanter, dès cet été, une bande cyclable dans l’axe de la 3e Avenue et de la rue du Pont.

Il faut dire que le projet est dans les cartons depuis plusieurs années. Il y a deux ans, c’est d’ailleurs la SDC 3e Avenue qui avait sensibilisé l’administration à la nécessité d’aménager un lien cyclable sur cette artère commerciale (voir cet article dans Le Soleil).

Les trois conseils de quartier concernés ont adopté des résolutions ou déposé un mémoire saluant la décision de relier la 3e Avenue et la rue St-Joseph.

Le conseil de quartier de St-Roch (cette résolution) considère que ce lien va créer une nouvelle dynamique entre les deux rives de la St-Charles, favorisant une plus grande vitalité. De l’autre côté du pont Dorchester, le conseil de quartier du Vieux-Limoilou ajoute que cette bande cyclable est d’autant plus nécessaire que les clients des commerces sont de plus en plus nombreux à se promener sur deux roues :

La 3e Avenue est … empruntée par un nombre important de cyclistes qui se rendent dans Saint-Roch ou qui fréquentent les commerces qui la bordent.

Signe de l’intérêt suscité par cet aménagement, les conseils de quartier souhaitent qu’on prolonge la future bande cyclable au moins jusqu’à la 18e Rue (ce mémoire), au mieux jusqu’à la 22e Rue (cette résolution). Dans sa configuration actuelle, le tracé se rend de l’escalier de la Chapelle à la 14e Rue.

Reconfiguration de la rue du Pont

Rue du pont Projet prioritaire

Un petit tronçon de la rue du Pont sera transformé en double sens cyclable.

Même si certains marchands s’inquiètent de la transformation d’une petite section de la rue du Pont en sens unique, le président du conseil de quartier de St-Roch, Simon Gauvin, estime que la Ville doit aller de l’avant :

J’espère que la ville va garder le cap tout en trouvant une façon d’accommoder les commerçants, en inversant le sens unique, par exemple.

S’il reconnaît que les craintes des marchands sont légitimes, il croit qu’on surestime les effets sur l’achalandage et qu’en bout de ligne, tout le monde va être gagnant.

C’est également l’avis des nombreux citoyens – ils étaient près de quatre-vingt-dix – qui ont pris part à la soirée d’information organisée par la Ville. À l’exception des commerçants, tous les citoyens qui ont pris le micro, y compris les automobilistes, se sont exprimés en faveur du projet. Plusieurs résidents de Limoilou voient d’un bon œil la possibilité d’aller magasiner sur la rue St-Joseph à vélo, ce qu’ils n’osent pas faire en ce moment, en raison de l’absence de voies cyclables.

Cet article est le deuxième d’une série sur les recommandations des conseils de quartier pour bonifier la Vision des déplacements à vélo.

7 réflexions sur “St-Roch et Limoilou se réjouissent du nouveau lien cyclable

  1. J’appuie à 100 % le projet d’un trajet vélo passant par la rue du Pont. Le choix de la rue pour cette nouvelle piste doit être fait en fonction d’un seul objectif tiré de la Vision vélo; augmenter la quantité de personnes qui utilisent le vélo comme moyen de transport utilitaire. Le vrai enjeu de cette piste n’est pas de satisfaire les cyclistes utilitaires existants, mais bien d’en augmenter leurs nombres de manière significative.

    La plupart des études sur les motivations des personnes qui deviennent cyclistes utilitaires soulignent l’aspect pratique du vélo (confort, temps, flexibilité), et l’absence de barrières comme le risque perçu ou réel qui peut être réduit par les pistes cyclables bien conçues. Elles soulignent aussi l’effet d’entraînement qui se produit à mesure que ce mode de déplacement devient plus populaire.

    Le cycliste doit être considéré comme un piéton amélioré, car il se déplace par ses propres moyens. Il cherche donc toujours les chemins les plus directs pour se rendre à destination. Les résultats de l’enquête sur les déplacements à vélo présentés par la ville lors de la soirée d’information montraient clairement que les cyclistes ne vont pas tous vers l’ouest à partir du pont Dorchester. Beaucoup se déplacent vers l’est également. C’est pourquoi tout déplacement de la piste vers l’ouest ne répondrait pas aux besoins d’un maximum d’usager.

    À quoi bon investir dans une infrastructure cycliste si elle ne sert pas ou peu, car on la fait passer à un endroit où l’on (certains en tout cas) aimerait que les cyclistes passent plutôt qu’à l’endroit où ils vont continuer à passer naturellement? La position de la Ville est donc logique et appuyée sur des données solides et c’est sur cette base que la décision doit se prendre.

    On a amplement parlé des bénéfices du cycliste sur la société que ce soit l’aspect d’amélioration de la santé (et réduction des coûts pour le système de santé), productivité accrue, réduction de la circulation (surtout des embouteillages coûteux, inutiles et polluant), augmentation de la fidélité aux commerces locaux par la clientèle à vélo. On cite aussi la réduction des accidents avec des rues apaisées, les économies pour les ménages, la réduction des frais d’entretien du réseau routier, la réduction de la pollution, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’aspect écologique de ce mode de transport. Donc comme société, beaucoup à gagner avec le développement de ce mode de transport utilitaire.

    Deux tiers des déplacements à Québec sont de moins de 5 km et le vélo est un véhicule parfaitement adapté pour ce genre de déplacement, si on aménage des pistes sécuritaire et bien pensée. Tant qu’à investir dans de nouvelles infrastructures vélo, comme contribuable, j’aime autant que cela soit fait correctement du premier coup.

    Donc oui à un trajet direct par la rue du Pont…

  2. C’est effectivement une bonne nouvelle. Je crois que les commerçants inquiets ne le resteront pas bien longtemps: dans plusieurs autres villes du monde, une fois l’adaptation faite, les marchands réalisent qu’ils font de meilleures affaires qu’avant. Et ils sont alors les premiers à demander plus d’aménagements cyclables!

    Je crois que nous devrons, en tant que cyclistes, leur prouver qu’ils ont eu peur pour rien en fréquentant leurs commerces sur une base régulière et en leur disant à quel point notre décision de le faire est basée sur cette nouvelle infrastructure. Et leur demander, quand ce n’est pas déjà fait, d’installer des supports à vélo. Pour l’avoir fait à quelques reprises, leur réaction est souvent positive! 🙂

  3. C’est une magnifique nouvelle pour moi et ma famille qui partons de limoilou chaque matin afin de nous rendre en haute-ville. Des axes directs, il en faut plus!
    Excellente initiative de la part de nos élus municipaux!

  4. Beaucoup de personnes sont rétissante à l’utilisation du vélo car il n’y a pas assez d’infrastructure sécuritaire. C’est un grand pas de la part de la Ville pour aider l’essort du vélo dans le quartier St-Roch ainsi que Limoilou.

  5. La piste cyclable de la rivière Saint-Charles, qui est très achalandée, passe juste à côté de Saint-Roch. Malheureusement, faute d’accès sécuritaire bien des cyclistes n’osent pas parcourir les 400 mètres qui les séparent de la rue Saint-Joseph. Ainsi, l’ajout de ce nouvel axe cyclable pourrait apporter un grand nombre de nouveaux clients dans Saint-Roch. Est-ce que les commerçants veulent vraiment passer à côté de cette opportunité?

  6. Je pars du vieux port pour me rendre, entre autre, chez Boucherie le Croc Mignon, mon boucher préféré sur la 3ième avenue…je le faisais par les petites rues avec détours et détours car je craignais vraiment cette grande voie achalandée ! Je ne m’y sentais pas la bienvenue disons…maintenant que le marquage va être officiel, je trouve que cela va sensibiliser d’avantage les automobilistes. Lorsque tu te stationnes en étant obligé de franchir le marquage annonçant clairement une piste, ça ne peut pas faire autrement que de finir par « entrer dans la tête de toute l’monde » que les cyclistes ont dorénavant le droit d’y être pleinement !! moi ça me réjouie !!

Les commentaires sont fermés.