Assurer la continuité du réseau, une descente à la fois

Des Frênes Corridor des Cheminots

On a oublié d’abaisser le trottoir à l’entrée du Corridor des Cheminots, dans Lairet.

L’automne dernier, on a refait une partie du chemin permettant d’accéder au Corridor des Cheminots à la hauteur de la rue des Frênes, dans Lairet. Allez savoir pourquoi, on a oublié d’abaisser le trottoir à l’entrée du passage.

Vous ne serez pas surpris si je vous dis que c’est une jeune maman qui m’a mis au parfum. Sauter une chaîne de trottoir, c’est sympa en vélo de montagne, pas avec un chariot et quelques marmots.

L’absence de descentes de trottoir est un problème mineur mais récurrent qui affecte de façon disproportionnée les femmes et les personnes à mobilité réduite.

Dans la mesure où on ne construit pas seulement le réseau pour des gars de 35 ans, mais également pour les jeunes familles et nos ainés qui sont de plus en plus à rouler en quadriporteur, on ne peut plus négliger ce genre de détails.

Plusieurs bordures de trottoir limitant l’accès à des pistes cyclables ou à des traverses piétonnières ont été signalées sur la carte des parcours et intersections problématiques et, jusqu’à présent, la Ville de Québec s’est montrée réactive. À la demande d’une autre jeune mère, on a corrigé la descente du pont de l’Acqueduc et, merci à l’Arrondissement de La Cité-Limoilou, le trottoir de la rue des Frênes sera abaissé d’ici quelques jours.

Cependant, quelques signalements sont demeurés sans suite. Par exemple, il n’y a toujours pas de dénivelé pour accéder au passage reliant l’entrée sud du campus à la piste cyclable du petit boulevard Laurier. Il n’y a pas non plus de dénivelé face aux passages pour piétons permettant d’accéder à l’avenue Royal-Rousillon, en arrivant du parc Cartier-Brébeuf. Vous en connaissez d’autres ?

4 réflexions sur “Assurer la continuité du réseau, une descente à la fois

  1. Je suis content de voir qu’il n’y a pas que moi qui remarque, et déplore, de telles incongruités. Bravo et merci à tous ceux qui s’impliquent pour améliorer la situation.

  2. Il y en a plusieurs effectivement. Cependant, une autre problématique vient s’ ajouter (à tout le moins dans Ste-Foy/Sillery): leur conception déficiente. Je m’explique: dans certains quartiers de la ville, on ajoute au trottoir une bordure en pavé. Avec le temps, cette bordure se décale/s’ escamote par rapport au trottoir ce qui crée une bosse passablement désagréable au niveau de l’accessibilité. (je pense ici pas uniquement au cyclistes mais aussi aux chaises roulantes)

    J’ai signalé l’un des cas types à la ville y’a 2 semaines. Voyons si il y aura une suite.

  3. Il y en a d’autres aux abords des écoles primaires du quartier Saint-Sauveur : 1 sur la rue des Oblats et 1 sur la rue de Carillon.

Les commentaires sont fermés.