Le « droit » au stationnement l’emporte sur la sécurité

On a arraché l'Asphalte

On est en train de refaire l’asphalte du futur axe cyclable de la rue Montmagny.

Le droit sacro-saint au stationnement est en voie de l’emporter, une fois de plus, sur le devoir de protéger les usagers les plus vulnérables. La Ville de Québec vient, en effet, de remettre le projet d’axe cyclable nord-sud du quartier St-Sauveur sur la table à dessin.

Cette décision fait suite à la grogne provoquée par le retrait d’une rangée de stationnements pour créer une bande cyclable sur la rue Montmagny. Pour calmer le jeu, la Ville a tenu une seconde consultation publique, qui a suscité beaucoup d’intérêt et quelques débordements.

Au cours de la soirée, les représentants de la Ville ont exposé deux options d’aménagement aux cyclistes et aux résidents de la rue Montmagny qui s’étaient déplacés en masse pour s’exprimer sur le projet. Dans les deux cas, la rue Montmagny doit être transformée en sens unique en direction de la Pente-Douce. Cependant, la première option offre plus de confort et de sécurité aux cyclistes, alors que la seconde maintient l’ensemble des stationnements sur rue. Voici les configurations proposées :

  1. Avec retrait de stationnement : un double sens cyclable vers la rivière St-Charles et une bande cyclable en direction de la Pente-Douce
  2. Sans retrait de stationnement : un double sens cyclable vers la rivière St-Charles et une chaussée désignée en direction de la Pente-Douce.
 

Dans sa configuration initiale (option 1), le projet impliquait le retrait d’une centaine de cases de stationnement, du côté ouest de la rue Montmagny, pour permettre l’aménagement d’une bande cyclable le long du trottoir. Comme ces cases sont occupées à 53%, les résidents auraient facilement pu se reporter sur les rues perpendiculaires.

Le compromis proposé (option 2) maintient tous les stationnements sur rue et remplace la bande cyclable par une chaussée désignée. Si cette option a recueilli l’appui des cyclistes aguerris, certains craignent que la cohabitation avec les voitures ne se fasse au détriment des novices et des jeunes familles. Comme plusieurs l’ont fait remarquer, la chaussée désignée sera trop étroite pour permettre aux automobilistes de dépasser les cyclistes roulant devant eux, ce qui va ralentir la circulation et causer des conflits d’usagers.

Une décision cet automne

Bien que la décision appartienne désormais au conseil d’arrondissement, la conseillère du district, Chantal Gilbert, a tenu à souligner qu’elle recommanderait la seconde option, tout en ouvrant la porte à des améliorations futures.

Si on veut que les pistes cyclables soient acceptées dans un quartier comme St-Sauveur, il faut laisser aux gens le temps de s’habituer… Peut-être que dans 4 ou 5 ans, ça va nous amener ailleurs, et que ça va devenir une rue complètement cyclable.

Si ce scénario se confirme, ce sera tout un recul. Car le projet initial avait déjà fait l’objet d’un sommaire décisionnel et le pré-marquage, réalisé cette semaine (diaporama), avait démontré la viabilité de option 1.

Malgré ces aléas, on assure que le projet sera réalisé cet automne. Quelle que soit l’option retenue, velurbanisme.com invite la municipalité à implanter 3 mesures pour rehausser la sécurité du nouvel axe cyclable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 réflexions sur “Le « droit » au stationnement l’emporte sur la sécurité

  1. pour moi les autos stationner ne sont pas un probleme d’ailleur il devrais etre tous stationné quand elle sont en zone urbaine le velo est le transport unbain par excelence

  2. Y a aussi l’option (pas évoquée) de mettre les 2 sens de la piste cyclable du même bord de la rue, entre le stationnement et le trottoir.

    Comme ça: http://www.develotech.com/francais/produits/CZJOUR.jpg

    Il y en a beaucoup à Montréal et ça a l’avantage d’être beaucoup plus sécuritaire, à l’abri de la circulation automobile parfois rapide des grandes artères.

  3. Cette nouvelle est déprimante… le peu qui fait, ne l’est même pas au final… du marquage au sol… vraiment?

    Mr. le maire vous enverriez vos petit-enfants faire du vélo sur cette artère pour se rendre à la rivière?

Les commentaires sont fermés.