Vision vélo : la Ville de Québec accélère la cadence

Chantiers et des projets cyclables

Chantiers complétés (en vert) et en cours de complétion (en orange).

L’administration Labeaume vient de faire la démonstration que sa Vision des déplacements à vélo n’est pas que du vent. Au cours des derniers mois, la municipalité a lancé 14 chantiers dont la plupart sont déjà complétés (carte ci-contre).

Au total, c’est 8,6 kilomètres qui ont été ajouté au réseau cyclable, dont la grande majorité sous forme de pistes cyclables en site propre (50%) ou de bandes cyclables (40%). Seulement 10% des nouveaux kilomètres sont des chaussées désignées.

Voici, en ordre décroissant, la liste des chantiers réalisés cette année :

  1. 3e Avenue / rue du Pont, de la 12e Rue à St-Vallier (2,1 km)
  2. Rues de Courcelette / Montmagny, de la rivière St-Charles à la Pente-Douce (1,3 km)
  3. Avenue Chauveau, du boul. de L’Ormière au boul. St-Jacques (978 m)
  4. Boulevard du Loiret, de la rue du Rubis au chemin de Château-Bigot (717 m)
  5. Boulevard Armand-Paris / rue Adanac, de la rue Ardouin au boul. Raymond (584 m)
  6. Boulevard des Gradins, de la rue de La Girandole au boul. Lebourgneuf (540 m)
  7. Boulevard de La Morille, de la rue Le Page à la rue Le Mesnil (510 m)
  8. Avenue du Colisée, de la rue des Peupliers à la rue Soumande (492 m)
  9. Rue John-Molson, des lignes d’Hydro-Québec à la rue Einstein (468 m)
  10. Rue Blaise-Pascal, de l’avenue Watt au passage à niveau du Versant-Nord (437 m)
  11. Boulevard de L’Atrium, de la rue de L’Isère à la 57e Rue (151 m)
  12. Rue Jalobert, du boul. Wilfrid-Hamel à la rue Eugène-Lamontagne (132 m)
  13. Rue Blanche-Lamontagne, de la rue Marie-Louise- Marmette à la rue Clemenceau (131 m)
  14. Intersection Labelle / Yves-Prévost (réaménagement)

2 fois plus de km en 2017

croissance-km-pistes-cyclables-ville-de-quebec

Croissance du réseau cyclable de 2008 à 2016.

D’ici quelques semaines, lorsque tous les chantiers seront complétés, le réseau cyclable s’étirera sur 315 km. C’est l’augmentation la plus importante depuis 2012, où le réseau était passé de 278 à 298 km (+20 km).

Mais l’administration n’entend pas s’arrêter en si bon chemin ! Par voie de communiqué, la municipalité a annoncé son intention d’ajouter deux fois plus de kilomètres l’an prochain.

En 2017, la Ville analyse la possibilité de réaliser 22 projets d’aménagement pour un total d’environ 24 kilomètres du réseau cyclable. Près de 65 % de ces projets ajouteront 15,5 km de nouveaux aménagements et le reste, sera pour de la mise à niveau.

Plusieurs de ces aménagements (en mauve sur la carte ci-dessous) seront réalisés dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou, en vue de faciliter le cheminement des cyclistes vers la colline Parlementaire.

 

À cette fin, un dalot à vélo sera installé dans l’escalier de la La Chapelle et un itinéraire cyclable sera aménagé entre la côte Badelard et le véloboulevard via la rue Lavigueur, la rue Philippe-Dorval et la côte Turnbull (825 m).

Dans Limoilou, on planifie l’aménagement de bandes cyclable sur le chemin de la Canardière, entre la 3e Avenue E. et la 8e Avenue (500 m) et le prolongement de la bande cyclable de l’avenue du Colisée vers Charlesbourg, où elle rejoindra celle de la 3e Avenue O. (1,3 km).

D’importants travaux sont également prévus dans l’arrondissement de Beauport avec l’implantation de bandes cyclables sur le boulevard Monseigneur-Gauthier, pour relier l’avenue D’Estimauville à l’avenue François-De Laval (1,5 km) et le réaménagement du boulevard des Chutes, entre la rue Francheville et la rue du Prince-Georges (2,3 km).

À ce rythme, la municipalité devrait être en mesure de réaliser l’objectif de la Vision des déplacements à vélo d’ajouter 90 km de voies cyclables à l’horizon 2021.

2 réflexions sur “Vision vélo : la Ville de Québec accélère la cadence

  1. Bravo Quebec pour ce pas dans la bonne direction !
    les bandes cyclable cyclables une grosse amelioration a peut de coup pour les cyclistes utilitaire . Le marquage au sol rapelle constament au automobiliste la presence posible de velo et aide au partage de la route . L’aventage est aussi que l’entretien ce fait simultanement a l’entretien de la rue. Les pistes cyclables en site propre sont bien mais plus couteuse et le risque est d’atteindre un point ou le cout d’entretien et de maintenir la securité devienne prohibitif plus on y ajoute des Km. La ville de Quebec a deja un bon reseau routier il reste a le partagé de façon la plus sécuriaire possible .

Les commentaires sont fermés.