Limoilou réinvente le chemin de la Canardière

La Place Limoilou est le fruit d'une initiative citoyenne.

La Place Limoilou est le fruit d’une initiative citoyenne.

Le projet de réaménagement du chemin de la Canardière n’est pas qu’une belle esquisse. C’est un bon exemple de participation citoyenne dont on gagnerait à s’inspirer.

Le concept préliminaire, dévoilé la semaine dernière, inclut une place publique, une bande verte et un corridor cyclable… trois éléments qui ont germé dans l’esprit des citoyens avant de se retrouver sur la table à dessin des ingénieurs et des urbanistes.

L’idée de doter le Vieux-Limoilou d’une place publique est évoquée pour la première fois en 2011 sous la plume d’Erick Rivard, sur monlimoilou.com. L’aménagement d’une première place éphémère, à l’été 2015, puis d’une seconde, en 2016, a permis d’éprouver le concept.

Parallèlement, Votepour.ca a mesuré l’intérêt des citoyens à trois reprises. Selon le dernier coup de sonde, 98,6% des répandants se disent satisfaits ou très satisfaits du résultat. De quoi convaincre la municipalité de passer à la prochaine étape : l’aménagement d’une place publique saisonnière permanente au coin de la Canardière, de la 3e Avenue et de la 6e Rue.

En 2013, toujours sur monlimoilou.com, Philippe Bourque suggérait de transformer le chemin de la Canardière en esplanade bordée de verdure. Ne manquaient que les vélos ! Vous me voyez venir ?

 

L’année suivante, velurbanisme.com proposait d’y aménager une voie cyclable, une idée relayée par le comité réseau cyclable du conseil de quartier du Vieux-Limoilou. Dans son rapport final, le comité demandait :

à court terme, que la Ville de Québec et l’Arrondissement de La Cité-Limoilou, aménagent une bande cyclable temporaire (phase 1) sur le chemin de la Canardière, entre la 3e Avenue et la bande cyclable de la 8e Avenue, laquelle ne nécessiterait pas de modification à la géométrie de la chaussée.

Il n’aura donc fallu que deux ans pour que l’idée fasse son chemin ! Selon le concept d’aménagement dévoilé mercredi, la nouvelle voie cyclable s’étirera sur 500 mètres, de la 3e Avenue à la 8e Avenue. La Ville de Québec compte ainsi boucler la boucle entre les deux axes cyclables nord-sud du quartier Limoilou.

Bien que la bande cyclable s’arrête à la 8e Avenue, son prolongement vers Maizerets n’est pas écarté. Selon ce qu’on nous a confié, une voie cyclable sera aménagée sous le viaduc du chemin de la Canardière dans le cadre du déploiement du Service rapide par bus (SRB). Un lien réclamé de longue date par les cyclistes qui navettent entre Beauport et le centre-ville.

Chemin de la Canardière

Concept d’aménagement préliminaire du chemin de la Canardière, de la 3e Avenue à la 8e Avenue.

Concertation avec le milieu

Certes, Limoilou est un quartier effervescent dont la diversité facilite le brassage d’idées. Lors de la présentation du projet de réaménagement, la présidente de l’arrondissement, Suzanne Verreault, n’a pas manqué de rappeler que la Place Limoilou est le fruit d’une « initiative citoyenne ».

Ceci dit, la réalisation de tels projets ne serait pas possible sans la complicité des élus. Il a fallu beaucoup de détermination et une bonne dose de courage pour fermer une partie de la 6e Rue à la circulation.

Pareillement, si le projet de corridor cyclable du chemin de la Canardière fait à ce point consensus, c’est que l’administration a fait la démonstration du bien fondé de sa Vision des déplacements à vélo. Suite à l’implantation de bandes cyclables dans l’axe de la 3e Avenue et de la rue du Pont, en juillet dernier, le nombre de cyclistes a pratiquement quadruplé ! Si l’administration n’avait pas persévéré au plus fort de la tempête, nous n’en serions pas là aujourd’hui.

2 réflexions sur “Limoilou réinvente le chemin de la Canardière

  1. @Hugues Ostiguy: c’est prévu dans la Vision des déplacements à vélo, si je me souviens bien. Je suis d’accord avec toi (comment ça pourrait être autrement?!?) qu’il y a un manque flagrant de lien cyclable est-ouest dans la basse-ville. J’ai hâte de voir ce qu’ils vont faire avec St-Joseph, par contre, c’est pas si large… Je parierais sur une chosée désignée avec un contre-sens cycliste, à moins qu’ils squeezent les voitures comme sur Du Pont.

  2. Si seulement Saint-Roch pouvait être aussi dynamique? À quand une bande cyclable qui fera fi du casse-tête que représente les sens-uniques du quartier? Par exemple, le trajet en vélo entre le CPE Pomme d’Api et notre maison est rempli de sens-uniques qui changent soudainement de sens. Devant le CPE sur St-François, le sens unique se dirige vers l’est. Oups, à l’intersection avec Langelier, St-François devient sens unique vers l’ouest. Pas grave, je vais prendre du Roi c’est seulement une rue plus bas et c’est sens unique vers l’est. Quelle chance, à l’intersection de Dorchester, la rue du Roi devient sens unique vers l’ouest. J’ai deux options, je roule à contre sens sur du Roi puisque elle redevient mystètrieusement un sens unique vers l’est après De la Couronne. Deuxième option, j’emprunte Dorchester jusqu’à Saint-Joseph pour continuer mon périple vers l’est. C’est un court tronçon, mais les voitures ne sont pas très accomodantes pour les vélos. Et finalement on oublie ça, pour notre sécurité ,nous sommes mieux de prendre la piste cyclable de la Rivière Saint-Charles.

    Une belle piste cycable sur Saint-Joseph pourrait régler ça??

Les commentaires sont fermés.