Carte du réseau blanc de Québec

À Québec, le réseau blanc compte près de 24 km de sentiers multifonctionnels (en 2016-2017), auxquels il faut ajouter plusieurs kilomètres de bandes cyclables et de chaussées désignées.

Sur la carte ci-dessous, les sentiers multifonctionnels déneigées sont indiquées en bleu foncé, les bandes cyclables qui ne sont pas transformées en stationnement l’hiver en bleu gris, et les chaussées désignées en bleu azur.

Cette année, nous avons également décidé d’indiquer (en rouge) les tronçons dont le non-déneigement pose un préjudice important aux citoyens qui se déplacent autrement qu’en voiture.

Une piste cyclable déneigée ne figure pas sur la carte ? Vous pouvez nous aider à la compléter en nous signalant les tronçons nouvellement déneigés ou, le cas échéant, ceux qui ne le sont plus.


Cartographie :

4 réflexions sur “Carte du réseau blanc de Québec

  1. Probablement une des pire pistes cyclabes en site propre de Québec est déneigé l’hiver. Il s’agit de la piste de la rue Delage au Lac Saint-Charles. Entre La grande ligne et le lac Saint-Charles.

  2. À Ste-Foy, le tronçon du Boulevard Hochelaga qui relie le campus à la Route de l’Église devrait être déneigé et sécurisé.
    Voici pourquoi :

    1. Une bande cyclable se trouve déjà sur ce boulevard. Quand la neige arrive, la neige est tassée sur la bande cyclable, obligeant les cyclistes à rouler sur le trottoir, sinon dans la voie automobile, ce qui est assez dangereux, considérant que les automobilistes y roulent très souvent à plus de 60 km/h. Au bout de quelques journées sans neige, la neige sur la bande est parfois ramassée. On se dit qu’enfin la Ville a pensé aux cyclistes. Mais à la bordée suivante la neige est à nouveau tassée sur la bande, et elle y reste parfois plusieurs semaines.

    2. Une section d’environ 300 mètres (entre Fiedmont et Jean-Lelarge) n’a pas de trottoir du côté Nord. À partir de l’hiver, les cyclistes qui continuent sur cette partie en direction Ouest sont donc obligés de rouler sur la voie des autos. Sur cette voie ils rencontrent souvent des piétons qui, privés de trottoir, doivent eux aussi circuler dans la voie automobile. Déneiger la bande cyclable aurait au moins l’avantage de permettre aux piétons de marcher sur la bande cyclable, Ceci bien sûr en attendant que la Ville fasse un trottoir (parce que, franchement, quelle est la raison de ne pas avoir de trottoir à cet endroit du centre-ville?!).

    3. Au tout début de l’hiver, de même qu’à sa fin (fin-mars, début-avril), ainsi que pendant les rares moments où la bande est déneigée, les cyclistes, pensant que la bande est à nouveau empruntable, risquent à tout moment de foncer sur un amas de neige durcie qu’une chenillette ou qu’une gratte aura tassée sur la bande, au détour d’un coin de rue. Il suffit qu’il fasse un peu noir et que la neige soit vraiment dure pour que le cycliste fasse une chute dans la trafic et enfile sous les roues d’une voiture.

    4. Le Boulevard Hochelaga est la seule voie de connexion cyclable hivernale permettant de relier le campus et la Route de l’Église. Car la piste sur Quatre-Bourgeois n’est pas déneigée, et Laurier est très encombrée d’autos qui circulent parfois très vite (60 km/h).

    5. Cette bande est très facile à déneiger. Le fait qu’il le soit à certains moments en est la preuve. D’ailleurs le stationnement y est interdit. La gratte n’a qu’à passer une seconde fois, ou à gratter un peu plus large, de manière à empiéter sur la bande.

  3. Pour visionner les noms de rues (1) cliquez sur l’onglet en haut à gauche pour faire apparaitre la légende puis (2) cliquez sur la carte satellite en bas à gauche.
    Carte reseau blanc noms de rues

Les commentaires sont fermés.